Simonne Fabre

Aide au développement personnel & Psychothérapie
Qui suis-je ?Pourquoi consulter ?

Utilisez le formulaire de contact pour

Obtenir un rendez-vous

Cabinet de Psychothérapie à Divonne-les-Bains +33 (0) 7 67 18 54 04

Simonne Fabre

Qui suis-je ?

En 2004, je me suis ré-installée dans la région Nyon-la Côte, après avoir vécu à Singapour, en Inde et aux Etats-Unis pendant plusieurs années. Forte de mon expérience pluriculturelle, j’ai développé une bonne capacité à accueillir chaque personne dans son unicité avec la riche palette de ses spécificités. Je suis sensible aux problématiques d’appartenance, d’intégration et particulièrement attentive à ce que « se sentir différent ou étranger » peut représenter, ayant dû veiller à accompagner mes deux filles, aujourd’hui adultes, dans ces processus au cours de nos expatriations.

Après plusieurs années comme soutien aux côtés d’enfants en difficulté, je me suis engagée dans une activité bénévole auprès de femmes en situation de crise avec l’association lausannoise Elles Entr’Aide. Puis, dans le but de faire de la relation d’aide mon métier, je me suis formée à l’Analyse Transactionnelle auprès du Centre d’Analyse Transactionnelle< de Genève, à la Thérapie Transpersonnelle ainsi qu’à la Psychopathologie Clinique auprès de l’IRETT/Ceshum à Paris.

Afin d’enrichir ma pratique et pour proposer à chacun l’accompagnement répondant au mieux à ses besoins, je continue de suivre des formations et me fais superviser régulièrement. J’aime travailler en individuel avec des enfants, des adolescents et des adultes ainsi qu’avec des familles et des couples.

Parallèlement à mon activité libérale, je travaille 2 jours par semaine dans une Unité d’Accueil pour Ecoliers du Canton de Vaud avec des enfants âgés de 4 à 10 ans. J’assure aussi parfois des remplacements dans une Crèche du Canton de Genève auprès d’enfants de 0 à 4 ans.

Mes lectures et mon expérience m’ont amenée à développer une approche spécifique inspirée des travaux américains pour soutenir les personnes ayant subi des abus psychologiques et/ou physiques au sein de relations toxiques. Pour adresser de la façon la plus juste ce type de maltraitance, je suis supervisée par le Dr Geneviève Reichert-Pagnard, psychiatre victimologue, auteure de « Néonta ou histoire d’un amour manipulé » et « les relations toxiques ».

Pourquoi consulter ?

Au cours de sa vie, chaque être humain est confronté à de nombreuses expériences qu’il aura à traverser. Certaines seront source de satisfaction et de joie. D’autres généreront frustrations, peur et tristesse. 

Je suis convaincue que nous faisons tous de notre mieux pour faire face aux aléas de la vie. Dans ce processus, nous développons des compétences et des ressources propres à chacun.

Ainsi, au fil des années, au fil des expériences, nous mettons en place des stratégies pour faire face aux défis, et ce dès notre plus jeune âge. Notre besoin fondamental de sécurité, de reconnaissance et d’amour ainsi que notre quête de sens nous amènent à créer un système de croyances sur soi, les autres et le monde.

Lors d’une crise -deuil, séparation, échec, perte de repères/de sens, crise identitaire, choc traumatique, dépression,…- nos systèmes de défenses peuvent être mis à mal et insuffisants pour traverser seul l’épreuve. Nos croyances élaborées comme autant de protections peuvent devenir inopérantes, handicapantes, voire totalement incompatibles avec la réalité.

C’est alors qu’un accompagnement peut se révéler nécessaire. Le besoin d’un lieu sécure où se raconter, d’un espace de confidentialité, d’un soutien fiable peuvent devenir indispensables pour trouver un nouvel équilibre, un nouveau souffle afin de continuer d’avancer sur le chemin de notre vie.

La dépression, les troubles du comportement alimentaire, les conduites à risque, la consommation de drogues et d’alcool, les mises en échec répétitives, les crises d’angoisses, le repli sur soi sont autant de symptômes qui parlent d’une souffrance, qui parlent de quelque chose qui a besoin d’être identifié, entendu, soigné et transformé.

C’est au coeur de la relation thérapeutique basée sur le respect et la confiance que  les parties blessées peuvent être soignées.

 

 

 

 

 

Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu’il fait soleil, mais, quand vient l’obscurité, leur beauté n’apparaît que s’ils sont illuminés de l’intérieur.

– Elisabeth Kübler Ross

Quelques concepts

Qui peut exercer la psychothérapie ?

« Psychothérapeute »  est un titre réglementé et protégé par la Loi depuis 2010 (décret d’application de la Loi Accoyer). Chaque psychothérapeute a un numéro ADELI délivré par l’ARS (Agence Régionale de Santé).

« Psycho-praticien » est un métier pratiqué « hors du cadre réglementé ». Il revient à chacun de se renseigner si le psycho-praticien est agréé par un organisme professionnel ou fédération (FF2P, SNPPSY, AFFOP, PSY’G, ASATSR, …).

Qui peut utiliser le titre de psychothérapeute en France ?

Toute personne répondant aux conditions de la Loi Accoyer, y compris les anciens psychothérapeutes en exercice qui utilisaient le titre avant l’application du décret de 2010. Pour conserver leur titre, ils ont dû présenter un dossier devant une commission et justifier de 5 ans d’exercice. Le titre de psychothérapeute est réservé au psychiatre et au psychologue clinicien sanctionnés d’un cursus universitaire. Le psychothérapeute n’est toutefois pas tenu d’avoir suivi une psychothérapie personnelle ni d’être supervisé dans sa pratique. De nombreux psychiatres et psychologues font une démarche complémentaire de formation en s’engageant dans une thérapie personnelle et peuvent faire le choix d’être supervisés par une personne spécialement formée à la supervision. Ainsi, avoir le titre de psychothérapeute n’est pas garant d’un parcours de thérapie personnelle et de supervision, conditions auxquelles souscrivent bon nombre de psycho-praticiens comme décrits ci-dessus.

Les différentes professions de la relation d’aide

LE PSYCHIATRE

Médecin ayant suivi une spécialisation en psychiatrie. Il a été formé pour établir un diagnostic et est compétent pour prescrire des médicaments.

Il n’a pas été formé spécifiquement au métier de psychothérapeute, son cursus n’exige pas de thérapie personnelle et il n’est pas tenu d’être supervisé.

Il peut cependant utiliser le titre de psychothérapeute sur présentation de son diplôme universitaire.

LE PSYCHOLOGUE

Titulaire d’un DESS ou d’un master 2 obtenu dans une université de sciences humaines où il a étudié la psyché, les comportements et les différentes théories psychologiques. Le psychologue peut utiliser le titre de psychothérapeute à condition d’avoir à son actif un certain nombre d’heures de formation théorique en psychopathologie clinique et de stage en institution.
Le psychologue clinicien peut utiliser le titre de psychothérapeute sur présentation de son diplôme toutefois, il n’est pas formé au métier de psychothérapeute (sauf celui ayant suivi une formation aux TCC : Thérapie Comportementale et Cognitive), son cursus n’exige pas de thérapie personnelle et il n’est pas contraint à la supervision.

LE PSYCHANALYSTE

Après une formation théorique universitaire et délivrance d’un master, il a lui-même suivi une psychothérapie, en l’occurrence la psychanalyse. Il a donc préalablement appris en tant que client la psychothérapie qu’il pratique (analyse didactique) et est supervisé.
Pour utiliser le titre de psychothérapeute, il doit justifier d’un master d’université et remplir des conditions de formation en psychopathologie clinique et de stage en institution.

LE PSYCHO-PRATICIEN

Après une formation dans une école de psychothérapie reconnue et agréée -qui en plus de l’enseignement théorique, impose une approche expérientielle- il propose la psychothérapie qu’il a apprise et lui-même expérimentée.
Le psycho-praticien doit avoir préalablement suivi une psychothérapie personnelle et doit être suivi dans sa pratique par un superviseur.

Mon cabinet est situé à Divonne-les-Bains

  • 2 min. seulement de la sortie d’autoroute de Coppet
  • 15 min. de Genève – 30 min. de Lausanne
  • parking gratuit
  • accès facile par le train et le bus via la gare de Coppet

Nous définissons ensemble la durée et la fréquence des séances.

Le tarif est de 80 € de l’heure

Formulaire de contact

4 + 11 =

Adresse

382, rue de la Tuilère, 01220 Divonne-les-Bains

Téléphone

+33 (0) 7 67 18 54 04

Adresse mail

simonnefbr@gmail.com

Rien ne sert de tirer sur un brin d’herbe pour le faire pousser.

– Proverbe Zen